Nekomata

ÉPISODE QUATRIÈME : NEKOMATA
par Tristan Perreton

Polar fantastique en hommage au cinéma de chat fantôme japonais. Un pulp contemporain. Les aventures épouvantables de l'Ombre12,35x20cm / 48 pages / broché
imprimé sur papier bouffant focusbook 80g
couverture sérigraphiée sur papier noir 160g
illustration intérieures de Géraud Piguel
ISBN: 978-2-919192-05-2
parution : avril 2012 / en stock
prix de vente : 6 euros

A cette heure où l’opinion publique est ravagée par le terrorisme, la pollution, les faits-divers et la crise boursière, où les rêves d’avenir meilleur se sont transformés en cauchemar de fin des temps, un spectre, intangible pour la plupart des hommes mais cruellement réel, est venu nous faire partager sa fantastique errance.

«Nekomata » est le cinquième épisode des Aventures épouvantables de l’Ombre.

Polar fantastique reflétant une image nébuleuse de notre XXI° siècle, ce récit est le voyage d’un spectre en quête de son nom et de son cœur, confisqués en de troublantes circonstances par un chat un brin sorcier.

Nekomata se déroule au travers d’un film d’épouvante japonais dont l’Ombre a malencontreusement hanté la pellicule.

Bakeneko eiga, Kaibyo Eiga, Kaidan eiga ?
Mais qu’est ce que c’est que ce cinéma?
Une histoire de chat ?
Ou une histoire de fantôme ?

Une chose est sûre,
L’Ombre sans coeur et sans nom va jouer son plus beau rôle,

Nekomata, le film qui tue
Malheur aux cinéphiles, le celluloïd est maudit!
Qu’elle tue, qu’elle hante ou qu’elle chante,
Partout où l’Ombre passe, la réalité trépasse.

Laisser un commentaire